Vous avez un poêle à bois, une cheminée, ou tout autre appareil de chauffage doté d’un conduit, il est important de faire un ramonage régulier. Si cela permet un meilleur fonctionnement de votre appareil, c’est aussi et surtout votre sécurité qui est en jeu.

Pourquoi faire ramoner ses appareils ?

La ramonage, qui concerne tous les appareils dotés d’un conduit, que ces appareils soient à bois, à charbon ou à gaz, a plusieurs objectifs. Évoquons tout d’abord la sécurité. Lorsque les conduits sont obstrués, le risque d’intoxication et de feu est beaucoup plus important. Le ramonage permet de libérer l’espace dans le conduit et ainsi de laisser circuler la fumée ou le gaz jusqu’à l’extérieur de la maison.
La qualité de chauffe est également en jeu. Imaginez un poêle dont le conduit est plein, l’air ne circule plus de la même manière et, au final, le feu s’étouffe plus facilement.
Enfin, le ramonage permet de réaliser des économies d’énergie. Il est convenu par certains qu’un millimètre de suie dans un conduit correspond à 10% de perte d’énergie.

Comment procéder ?

S’il existe des kits de ramonage, les assurances demandent un certificat de ramonage. Il convient donc de faire appel à un professionnel. Toutefois, vous pouvez toujours, au-delà de l’obligation légale, réaliser un ramonage supplémentaire vous-même. Vous pouvez également utiliser de temps à autres des bûches de ramonage.
Concernant le ramonage de votre cheminée par exemple, il est possible de ramoner par le bas ou par le haut, chaque ramoneur a sa technique pour nettoyer votre conduit.

Quel est le prix du ramonage ?

Le prix du ramonage va dépendre des régions mais aussi et surtout des prestataires. Grosso modo, ce prix se situe entre 45 et 80 euros.

Que dit la loi ?

La loi stipule que les appareils dotés d’un conduit doivent être ramonés une fois par an durant la période de chauffe. C’est le minimum légal qui ne correspond pas nécessairement aux dispositions locales. En effet, le règlement sanitaire de chaque département peut varier. Aussi, dans certains départements, le ramonage est obligatoire deux fois par an. Mais le ramonage, au-delà de la loi, doit être réalisé selon votre installation et votre consommation. Si vous n’êtes contraint de ne faire qu’un ramonage par an mais que vous brûlez 10 cordes dans l’hiver, il est plus que conseillé de procéder à un deuxième ramonage.